• Instagram Clean

​© David Munoz  / Tous droits réservés / Adagp Paris.

BLACK HOLE

De la première partie de son enfance, ne subsistent que quelques images en partie détériorées. Seule depuis longtemps, sa mère finit par refaire sa vie ; commença alors pour lui une période très tumultueuse où il fut ballotté au gré des déplacements de sa mère et placé dans une garderie, où, d’après les récits de sa grand-mère, il subit des maltraitances dont il ressortit prostré, sans parole.
  De cette période, il n’a ni souvenir, ni archives. Depuis lors, sa mémoire n’est que lambeaux. Le ciel et le cosmos furent pour lui un refuge où sa mémoire s’est déposée ; ne subsiste en lui que des traces infimes de cette période de sa vie, à savoir quelques archives et des récits très parcellaires.
  Toute expérience personnelle est composée de strates de mémoire et engendre, à son tour, de nouvelles strates de mémoire en devenir. Vue sous cet aspect, l’enfance se positionne au début de ce cheminement et représente l’élément clé de l’ensemble de sa démarche. Les images que nous percevons du cosmos ont été émises il y a plusieurs milliers d’années, voire des millions d’années, car même si la vitesse de la lumière est infiniment élevée, les distances nous séparant de ces objets sont démesurées à l’échelle d’un être humain. En définitive, ces images que nous percevons aujourd’hui sont des représentations du passé, d’objets morts pour la plupart. En déposant sa mémoire sur ces différents objets du cosmos, il constitue de nouvelles strates de mémoire qui sont les siennes et qui se transforment en souvenirs d’enfance.

  Of the first part of my childhood remain only some fragmented and spoiled images. Alone during a long time, my mother restarted a new relationship; began then for me a very tempestuous period when I was rolled around according to the trips of my mother and placed in a nursery, where, according to the narratives of my grandmother, I undergo ill-treatments from which I went out again prostrated, without word. Of this period, I do not have either to remember, or archives. Since then, my memory is only scraps.
  The sky and the cosmos were for me a refuge where my memory deposited; remain in me only tiny traces of this period of my life, namely some archives and very fragmented narratives. Any personal experience consists of memory strata’s and generates in their turn new of them to become there. Seen under this aspect, the childhood positions at the beginning of this pursuing and represents the key element of my whole approach.
  The images which we perceive of the cosmos were emitted there is several thousand years, even millions of years, even if the light speed is infinitely raised up, the distances separating us from these objects are disproportionate on the scale of a human being. After all, these images which we perceive today are representations of past, dead objects for the greater part. By depositing my memory on these various objects of the cosmos, I produce new memory strata’s which are mine and which are transformed into childhood memories.